Ray, l’un des tribunaux: dans le cas du déni de descendance au Koweït

Descente juridique

La lignée est établie par le lit, la reconnaissance et la preuve, qui est signifié e par dissonance de lit entre un homme et une femme au début de la grossesse de l'enfant, et ceci est fait par le bon mariage, sans la nécessité d'une déclaration ou d'une preuve, parce qu'il a dit, la paix soit sur lui pour le lit et la pierre, et la raison pour prouver la lignée dans le lit est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat de paix soit sur lui pour le lit et la pierre, et la raison pour prouver la lignée dans le lit est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat de paix soit sur lui pour le lit et la pierre, et la raison pour prouver la lignée dans le lit est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu'un contrat est qu' Le mariage rend une femme compétente pour avoir son mari seul et la chose originale est de faire les gens se sentent bien, et quand il est possible d'obtenir la femme de son mari d'être un adulte ou un adolescent avec la possibilité d'une rencontre entre les conjoints, et les érudits de la doctrine Jaafari stipulent entrée réelle, et la femme doit donner naissance pendant au moins six mois à partir de la date d'entrée. Cette période est la plus basse période de grossesse par consensus des érudits dans toutes les sectes chiites, qui est la période la plus basse de la grossesse pendant 30 mois. Dans le célèbre, comme l'a dit le propriétaire du bijoutier, il était de neuf mois, certains ont dit que c'était 10 mois, et l'imam Jaafar a dit que c'était une année entière, et ils ont convenu que ce n'était pas plus d'un an. Le jugement en appel avait confirmé le jugement en appel sur un cautionnement, qu'il a cité pour ses motifs, qui comprenait que l'appelant avait divorcé du premier coup de couteau contre elle le 15 octobre 1983 et avait reconnu son document de divorce en tant que titulaire du deuxième appel contre elle, né le 20 avril 1984. Il a déclaré sa naissance comme sa fille et a renoncé à sa garde et a ensuite déposé une demande subséquente de se joindre à lui pour le mariage de sa mère à un autre. Et puis la nécrologie n'est pas fondée.

(Appel 450/2005 Session du statut personnel 3/12/2006)

 

.

 

No tags for this post.

Laisser un commentaire